MIND≒0 Kotone Mind PlayStation Vita Critique Band of Geeks

MIND≒0 ou quand la note est dans le titre !

Bienvenue dans MIND≒0, un dungeon crawler qui va vous faire découvrir la face cachée de notre monde, où des créatures du nom de Mind s’emparent des personnes fragiles d’esprit. A vous de mener l’enquête afin de découvrir pourquoi ces Mind infestent votre ville et surtout si MIND≒0 est un aussi mauvais jeu que les rumeurs le disent !

La division par zéro

MIND≒0 Cthylla PlayStation Vita Critique Band of GeeksSi je devais choisir un mot pour définir MIND≒0, ça serait sans doute « désastre ». MIND≒0 arrive à réaliser un exploit en se plantant sur à peu près tout ce qu’il propose au joueur, de son gameplay à base de grind sans véritable réflexion jusqu’à un scénario sans queue ni tête, ni fin d’ailleurs.

Le gameplay de MIND≒0 est une aberration à la difficulté tellement mal calibré que le grind devient une nécessité pour avancer, à moins d’avoir envie de s’ouvrir les veines à chaque étage d’un donjon. J’aime bien grinder, j’ai passé des heures sur Shin megami Tensei III : Nocturne à entraîner mes démons et je n’ai pas vraiment compté les heures quand je cherchais de l’équipement de qualité pour mon équipe dans Demon Gaze, mais cette pratique doit avoir un but.

Si je dois passer des heures à combattre les mêmes ennemis pour grappiller quelques maigres points d’expérience, j’ai envie que cela me serve à devenir un véritable dieu de la guerre capable de rouler une main dans le dos sur mes ennemis, et pas juste à passer une vérification de mon niveau à cause d’un boss qui frappe comme un sourd. Parce que malheureusement MIND≒0 fait partie de ces jeux où la seule stratégie viable pour surmonter un ennemi trop fort reste d’aller massacrer à la chaîne des ennemis débiles en mode automatique, et c’est aussi fatiguant que triste.

J’aurais aimé voir un aspect stratégique plus poussé dans MIND≒0, mais les mécaniques de jeu sont entourées d’un épais brouillard qui découragera même les joueurs les plus téméraires d’essayer de comprendre quelque chose au gameplay. Pour vous faire une idée, il a fallu que je consulte un wiki pour comprendre le système de faiblesses élémentaires en combat et il n’existe absolument aucune information utile dans le jeu pour calculer les dégâts d’une attaque ou d’un sort. C’est à dire qu’entre un sort de base, le même sort mais monté en niveau ou sa version supérieure on est absolument incapable de connaître la méthode la plus efficace pour tuer un ennemi rapidement ou le sort avec le meilleur ratio entre magie dépensée et dégâts, à moins bien sûr de perdre son temps à tout essayer en combat contre plusieurs ennemis.

MIND≒0 vue donjon PlayStation Vita Critique Band of Geeks

MIND≒0

MIND≒0 Leo Ashihina PlayStation Vita Critique Band of GeeksMais si MIND≒0 se prend littéralement les pieds dans le tapis avec un gameplay boiteux, c’est surtout son écriture absolument cacastrophique qui retient mon attention. Il y a des jeux qui sont portés par leur scénario, comme le sublime NIER, et des jeux où il se fait relativement absent pour laisser place à l’amusement et à la découverte, comme c’est typiquement le cas dans les jeux bac à sable. Et puis il y a MIND≒0, un titre où le scénario tape de temps en temps à la porte, mais comme il est trop timide pour vous parler il vous laisse un mot, mal écrit et bourré de fautes, à chaque passage. Et finalement ce petit scénario se fait poignarder par un clown dans une ruelle, dans l’indifférence la plus totale.

Pourtant j’apprécie l’idée de base de MIND≒0, loin d’être mauvaise, et je pense même qu’avec une bonne équipe et en se focalisant sur l’aspect de la faiblesse mentale, de la possession et du meurtre sauvage, cela aurait pu donner lieu à un jeu assez charmant et malsain au possible. Mais au final on se retrouve plutôt avec une histoire confuse, sans véritable fil rouge et surtout qui change régulièrement son intrigue.

C’est déjà difficile de suivre l’histoire d’un mauvais jeu, mais si toutes les dix minutes on vous présente un nouveau méchant, un nouveau motif pour sauver la princesse ou une raison différente du pourquoi le grand méchant (qui avait l’air très très méchant avec son manteau en fourrure, sûrement emprunté à une vieille dame) kidnappe la gentille copine du héros, ça devient insupportable.

TOUT, et je dis bien TOUT, dans MIND≒0 est écrit à la va-vite, on découvre un complot gouvernemental mais on l’oublie deux chapitres plus tard, pas grave après tout ils faisaient juste des expériences sur des enfants et manipulaient la population depuis des années, puis on nous présente un groupe de mercenaires mais on les fait exploser (sans même qu’on nous explique comment) sans prendre le temps de les développer, puis on tente de sauver l’héroïne (sans jamais savoir de quoi, la raison change littéralement à chaque discussion avec l’un des méchants) mais en fait c’est déjà la fin du jeu et il ne se passe toujours rien.

Parce que le pire dans l’affaire c’est que MIND≒0 n’est pas un simple jeu, non c’est une introduction qui ne prend même pas la peine de terminer son histoire pour mieux vous laisser en plan jusqu’au prochain épisode. Un prochain épisode qui n’arrivera sûrement jamais vu le bide intersidéral de MIND≒0, qu’on peut trouver sur Amazon Japon en occasion pour moins de 50cts d’euro.

MIND≒0 Kei PlayStation Vita Critique Band of Geeks
Je peux vous assurer que vous ferez aussi cette tête après dix heures sur MIND≒0

Conclusion de ma critique de MIND≒0

MIND≒0 est un titre décevant, qui n’hésite pas à recycler ses environnements et propose, en dehors de ses illustrations assez jolies, des graphismes atroces et ce même pour un dungeon crawler, un genre pourtant pas forcement très regardant sur les graphismes.

C’est rare de voir un titre qui n’a aucune qualité, aucun point positif à retenir. Plus qu’un mauvais jeu qui essaie quand même, comme Alone in the Dark : InfernoMIND≒0 est un jeu fainéant qui ne tente même pas d’avoir un début d’histoire ou un univers cohérent, et encore moins un gameplay qui tiendrait la route ou son joueur en haleine. Vraiment, passez votre chemin et offrez vous plutôt un Demon Gaze ou le sublime Persona 4 : the Golden, vous ne le regretterez pas.

Plop ;3

Quentin Gourvennec-Verwaerde

Passionné de Tokusatsu et accro à ma PSVita, je suis aussi chasseur de trophées à mes heures perdues : www.psnprofiles/aka-0
Plop ;3

Les derniers articles par Quentin Gourvennec-Verwaerde (tout voir)

Partagez nos articles ;) Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *